•  

    Vers le même secteur je vous amène faire le sentier des Casots

    Ce sentier des Casots est l'hommage qui a voulu être rendu aux anciens, en permettant au randonneur de mesurer les efforts et l'ampleur du travail qu'ils ont accompli ici. En suivant cette randonnée, vous partez à la découverte des casots ou barraques, ces abris de pierres qui témoignent de la vie dans les Albères d'autrefois.

    Une fiche rando détaillée est disponible au Bureau d'information touristique de Sorède. Tél. : 04 68 89 31 17.

    SENTIER DES CASOTS | SOREDE - SOREDE Un casot, une petite baraque, un cabanon

     

    Un peu d'histoire...  

     

    C'est en 1415 que par acte notarié, le seigneur de Sureda permet aux habitants de défricher et travailler les terres en friches de la partie de terroirs appelées Las Dechs. La pratique du Tallat i sembrat permettra aux habitants de cultiver la terre pour leurs propres besoins. Après la Révolution, ce droit d'usage est repris dans le Code Civil, mais ce n'est qu'en 1839 que la municipalité consent à distribuer des vacants communaux sous l'appellation Les Dechs.

     

                     Pot'Randos randonnées Perpignan Pyrénées Orientales raquettes - Afficher  Page 1

     

    Ces tallats étaient louées, à peu de frais, aux familles de Sorède, sur des terres communales, situées sur le Piémont des Albères. Ces familles s'engageaient à les défricher et à les mettre en culture. La pente naturelle des parcelles après de longs et pénibles labeurs laissait place à des gradins de terrasses soutenues par des murets de pierres sèches. L'avantage pour tout le village était de repousser le maquis de bruyères qui favorisait les risques d'incendie. De plus le gros gibier comme les sangliers était éloigné.

     

    Le Sentier des Casots - Association P.A.S.T.O.R.          Notre Dame du Château - Sorède

     

     

    Sur les tallats, ils cultivaient de la vigne, plantaient quelques arbres fruitiers comme les cerisiers, les pommiers et l'incontournable figuier à côté de la non moins incontournable citerne. En effet, on ne compte qu'une seule source, celle du Pardal. Aussi, ils installaient des citernes de pierre qui recueillaient les eaux lors des orages provenant des « faixes » (plate - bandes cultivées). Sur chaque tallat était construit en pierres sèches, un abri ou « barraca » ou casot, quand le toit était de tuiles pour y mettre leurs outils et de quoi réchauffer le repas apporté du village. Certains possédaient également une cheminée. Aucun abri n'est semblable à un autre. Ce sont des illustrations d'architecture rurale populaire. Les tallats étaient surtout travaillés les dimanches et jours de fête, en famille, mêlant jeunes et anciens. La pratique des tallats s'est éteinte avec l'exode rural et le maquis de bruyères a retrouvé tous ses droits et le temps a eu raison des abris. Aussi, l'Association PASTOR a restauré quelques abris et a fait le choix difficile, parfois plus de sept familles se sont succédées sur le même tallat, de mettre un nom de famille sur chacun d'entre eux afin de rappeler que les tallats ont été des lieux de vie et de travail et que la montagne de Sorède n'a pas toujours été seulement cet agréable lieu de promenade dont la découverte vous est proposée

     

    Le Sentier des Casots - Association P.A.S.T.O.R.                Le Sentier des Casots - Association P.A.S.T.O.R.

     

    L'essor de la viticulture au début du XXème siècle va voir peu à peu la culture de la vigne se substituer aux cultures vivrières sur ces tallats. Les sols sont pauvres et les conditions de travail très dures. Pourtant, les casots, ces abris de pierres que l'on retrouve sur beaucoup de parcelles témoignent de l'attachement des sorédiens à ces terres. La mécanisation progressive du travail de la vigne sur des terres plus propices à cette culture rendra obsolète la production des tallats et conduira à leur disparition dans les années 60-70. 

     

     

               Le Sentier des Casots - Association P.A.S.T.O.R.           

     

     Randonnée facile 2 h altitude de depart 50 m dénivelé 300 m 6 km , un point de vue depuis certains casots

     

    Merci de votre visite à demain ....

     

     

    « »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 17 Juin à 12:24

    tres jolie randonnées et curieuses constructions mais ingenieuses pour l'epoque!! quant aux zones de cultures cela resemble un peu aux restanques de provence sauf que la ce sont dans des zones plus perdues !! c'est super interressant ton article !! bonne journée amitiés jean-pierre

    2
    Jeudi 17 Juin à 12:49

    Une belle balade à faire, merci, bisous JL

    3
    Jeudi 17 Juin à 13:20

    Les cazelles ou garriottes dans le Lot

    4
    Jeudi 17 Juin à 13:32

    bonjour Bérénice, 

    une belle rando 

    Passe un bon après-midi  bisous

    Nadine

    Gifs animés bon jeudi. - Le blog de zapi

    5
    Jeudi 17 Juin à 14:38

    Article bien documenté et fort interréssant...Pour la balade ce sera pour une autre fois.

    Bon après-midi et grosses bises.

    6
    Jeudi 17 Juin à 14:44

     bonjour bérénice 

      c'est une très belle promenade qu'aujourd'hui tu nous propose et je te suit volontiers mais peut être a tu subit l'orage    chez moi il a ée assez violent mais bon c'est presque l'été belle  journée et toute mon amitié monette

    7
    Capucine 66
    Jeudi 17 Juin à 18:22
    Merci pour cette balade bien agréable que je connais..l orage est passe sans une goutte de pluie..dommage pour le,jardin..bises amicales Yvette
    8
    Jeudi 17 Juin à 22:35

    Bonjour Bérénice,

    Merci pour cette belle rando que tu nous proposes. Dans certains endroit vers Gordes on les appelle des bories. C'est un peu le m^me genre.

    Bonne soirée. Huguette 

    9
    Vendredi 18 Juin à 06:47

    Une randonnée pour se remettre en forme !

    Bonne journée

    Bisou

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :