•  Aujourd hui , je vais vous parler, d une forge Catalane 

    Sur la route de la Vallée heureuse, au lieu dit AL Martinet, vous découvrirez les vestiges d'un Martinet. Cette forge du XVIIIème, située à 400m de la forge historique (la Farga qui date de 1510) et qu'elle a suppléé à partir de 1784, a permis de produire la clouterie et divers outils et objets en fer grâce à un four et un marteau pilon associés à l'énergie hydraulique, au combustible bois et au minerai présents dans Les Albères. 

    Peut être une image de plein air

     

    La forge catalane du Martinet datant de 1784 fonctionnait à plein régime en 1793-1794

    avec une capacité de production de 1200 quintaux de fer.

    Tombée dans l'oubli, le terrain fut racheté par la mairie au début des années 2000 et l'association Pastor (PASTOR)

    commençait sa rénovation à l'aide de bénévoles.

    Le patrimoine de Sorède se distingue par la variété de ses sites d'une richesse insoupçonnée. Découverte, inventaire et sauvegarde du patrimoine local sont les objectifs de l'association PASTOR, créée en février 2004 (Patrimoine Association Sorédienne Travaux Organisation Restauration).

     Maquette de la Forge

    Douze ans après, grâce à une bonne soixantaine de bénévoles qui s'y sont succédés, le Martinet retrouvait son visage de 1784 avec les bâtiments, ouvrages d'art, mécanismes refaits à l'identique : un travail de titans réalisé inlassablement par des passionnés.

    Une Forge dite Catalane - Le Martinet de Sorède - Extrait de "Albères Kaléïdoscopiques"            Une Forge dite Catalane - Le Martinet de Sorède - Extrait de "Albères Kaléïdoscopiques"       Une Forge dite Catalane - Le Martinet de Sorède - Extrait de "Albères Kaléïdoscopiques"

    La maquette opérationnelle de la forge de la forge a complété avec bonheur cette visite pédagogique.
    Parler de la vie âpre et pénible des forgerons de l'époque a donné une dimension sociale à cette visite.

    L'intérieur de la Forge catalane  .              Saint Eloi  .
    Et enfin, la bénédiction par un prêtre de la statue de Saint Eloi, patron des forgerons, statue déposée dans une niche au dessus des enclumes et du marteau a donné le coté spiritualité à cette inauguration.
    Une vidéo a permis de comparer le Martinet avant et après restauration.

    Une Forge dite Catalane - Le Martinet de Sorède - Extrait de "Albères Kaléïdoscopiques"          Peut être une image de plein air 

     Il est quasiment certain qu’une forge du XVème siècle précéda le Martinet de Sorède qui remonte au XVIIIème. Il appartenait au Marquis d’Oms et servait essentiellement à la fabrication de clous, élément de valeur à cette époque. Il doit sa survie à l’association des propriétaires de la Vallée Heureuse (ASLIV) qui, apprenant que le lot 246 où se trouve le martinet (forge catalane) devait être vendu par la syndic de liquidation, mena plusieurs actions qui aboutirent au rachat du Martinet par la Municipalité de Sorède. Grâce à ces passionnés ce patrimoine était sauvé. La réhabilitation de l’ensemble est l’œuvre de bénévoles qui aboutirent à créer l’association PASTOR (Patrimoine Association Sorédien Travaux Organisation Restauration) pour mener à bien ce projet qui dura plus de 16 ans. Cette réhabilitation a été effectuée conformément aux dispositions exposées dans un ouvrage de 1808 rédigé par J. M. MUTHUON – Ingénieur en Chef des Mines - Traité des Forges dites Catalanes ou L'Art d'Extraire Directement et Par Une Seule Opération le Fer de Ses Mines -Turin - 1808 - De L'Imprimerie Départementale. 

            Peut être une image de nature    Peut être une image de nature et arbre       

    L aqueduc de la Forge Catalane du Martinet à Sorède 

    Peut être une image de plein air et texte qui dit ’EL MARTINET MARQUES D'OMS SE MY OR SUREDA 1784’   Peut être une image de carte     Peut être une image de carte et texte

    Comment y accéder voici un plan et une carte ....

    Le Martinet fait partie des visites guidées de l'été : renseignements à l'Office du Tourisme Tél : 04 68 89 31 17 

    Merci de votre visite à demain ....

     

    « »

  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Juin à 20:55

     Article très intéréssant sur cet usinage datant de plusieurs siècles. Un métier qui a cédé sa place à l'évolution des techniques et des machines industrielles

    Bonne soirée

    2
    Mardi 15 Juin à 20:59

    Les lieux-dits Martinet sont en effet, des anciennes forges, voire parfois des anciennes papeteries ou des petits marteaux tapaient pour faire la pâte à papier.

    3
    Mardi 15 Juin à 21:41

    Un site que je connais bien, moi qui habitais à Banyuls dels Aspres ... Mes parents avaient justement des amis qui habitaient à Sorède et je me souviens que gamine nous allions à la Forge Catalane. Mais bon, un moment que je ne suis pas allée de ce côté là. Va falloir que j'y retourne, cet été surement ! Bisous.

    4
    Mardi 15 Juin à 22:03

    Bonjour Bérénice, 

    quelle bonne idée de redonner vie à cet endroit magnifique , bravo aux bénévoles et passionnés. 

    Passe une bonne soirée, gros bisous, 

    Nadine

    Gifs.... (Bonsoir, bonne soirée, bonne nuit ) - Bienvenue chez Marry.....

    5
    Mardi 15 Juin à 22:50

    Bonsoir Bérénice

    Un sujet très intéressant. Coïncidence ce matin devant le musée d'Albertville nous avons vu un martinet de forge et nous ne savions pas de quoi il s'agissait. Heureusement il y avait une explication..

    Bonne soirée. Bises. Huguette 

    6
    Mercredi 16 Juin à 02:58

    Heureusement qu'il y a les blogs la nuit quand on fait une insomnie !

    Du coup fort tôt je te souhaite une bonne journée.

    Bisou

    7
    Mercredi 16 Juin à 08:14

    coucou et bien voilà un article qui m'en apprends beaucoup....allons nous avoir des orages ce soir? A voi....j'ai de la gelée de groseille en préparation.....quel travail!! bises YVETTE

    8
    Mercredi 16 Juin à 16:10

    Un très bon documentaire et j'aime beaucoup ces bâtisses en vieilles pierres. Bonne fin de journée Bérénice. Bises

    9
    Mercredi 16 Juin à 21:19

    Dommage que ses ruine ne sont plus habité ,ce serait si bien de vivre la .

    Bonne soirée .Bise

      • Jeudi 17 Juin à 03:14

        Justement il y a alentour un joli village proche. d une bonne poignet d habitats. 

    10
    Jeudi 17 Juin à 09:42

    C'est sûr que la vie de forgeron devait être pénible, mais j'admire l'ingéniosité de l'époque pour construire des systèmes qui fonctionnaient bien, sans les moyens actuels...

    Bisous et bonne journée

    11
    Jeudi 17 Juin à 10:28

    Heureusement qu'il y a des associations de bénévoles pour faire revivre des endroits comme celui là et bien d'autres 

    Ce lieu est magnifique , bravo de le faire revivre . Bel article Bérénice 

    Je te souhaite une agréable journée ou il faudra encore marcher à l'ombre .

    Amicalement 

    Bertille

    12
    Jeudi 17 Juin à 12:44

    Sorède, j'y suis passé il y a une bonne trentaine d'années, des bons souvenirs, mais pas de la forge, lol, bisous JL

      • Samedi 19 Juin à 20:52

        Dans ce temps là, la forge devait être en ruine, puisqu elle est finie depuis peu et que les travaux ont duré 16 ans. D autres billets vont suivre sous peu, de la Vallée Heureuse, La population était elle si heureuse ? Amités

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :