•  

    « Mais comment se libérer du conditionnement ?

     

    Ce n’est possible que par la compréhension, c’est-à-dire en prenant conscience de nos fuites.

    Notre attachement à une personne, à un travail, à une idéologie représente le facteur du conditionnement.

    C’est cela que nous devons comprendre, au lieu de chercher une forme de fuite plus adaptée ou plus intelligente.

     

    Aucune forme de fuite n’est intelligente, car toutes suscitent inévitablement le conflit.

    Cultiver le détachement est encore une forme de fuite, d’isolement.

    C’est un attachement à une abstraction, à un idéal que l’on nomme détachement.

    Cet idéal est fictif, c’est un produit de l’ego et tendre vers cet idéal est une façon de fuir ce qui est.

    La compréhension de ce qui est, l’action adéquate par rapport à ce qui est, ne sont possibles que lorsque l’esprit ne cherche plus de moyens de fuites.

     

    Et le fait même de penser à ce qui est est une façon de fuir ce qui est.

    Penser au problème est une façon de fuir le problème, car la pensée est le problème et le seul problème.

     

    L’esprit, peu désireux d’être ce qu’il est, craignant d’être ce qu’il est, recherche ces différentes formes de fuite, dont la meilleure d’entre elles est la pensée.

     

    Aussi longtemps qu’existe la pensée existeront les fuites, les attachements, qui ne peuvent que renforcer le conditionnement.

     

    Il faut se libérer de la pensée pour se libérer du conditionnement.

     

    Ce n’est que lorsque l’esprit est totalement immobile, totalement silencieux, que le réel a la possibilité d’être. »

     

    Krishnamurti

    Commentaire sur la vie – Le conditionnement.

    « »

  • Commentaires

    1
    Capucine 66
    Lundi 9 Mars 2020 à 08:50
    Coucou ..c est beau..mon moral pas tres bon alors suis sortie avec Olga..la nature rien de tel pour retrouver la forme..tu rigoles ou c est vrai que tu pars,au cortalet??lol.bisous
    2
    Lundi 9 Mars 2020 à 13:34

    Un texte à méditer..c'es bien vrai qu'il ne faut pas se laisser envahir par la pensée.. mais ce n'est pas toujours facile !!

    Belle journée Berenice merci de ton passage chez moi..

    3
    Lundi 9 Mars 2020 à 18:14

    BONSOIR MON AMIE..Il est 18heures 10 , toujours pas de Jacky en vue, cela ne devrait tarder...depuis ce matin 8heures qu'il est parti...il va en avoir a raconté..mais pas de photos pour moi, monsieur a encore oublié l'APN..grrrbises amicales YVETTE

    4
    Mardi 10 Mars 2020 à 01:24

    Bonsoir ma douce .. 

    Merci de ton petit passage sur mon blog .. Nous essayons d’en profiter un maximum mais avec ses temps pourrit on ne peut pas faire de balades à pieds .. 

    Prends bien soin de toi ..

    Je t’envoie de gros bisous

    Monique ❤️❤️❤️❤️

    5
    Mardi 10 Mars 2020 à 05:30

    Bonjour ma douce amie

    J'aime beaucoup ton texte qui est à méditer, cela donne à réfléchir mais ce n'est pas toujours facile de ne pas se laisser envahir par la pensée.

    Merci pour ta fidélité à mon blog et pour ma fête, tu es gentille tout plein.

    C'est sous un soleil timide après les fortes pluies que nous avons eues dimanche et hier (mais la terre en avait besoin) que je viens, en un clic, à plus de 10.000 kms de distance te souhaiter une délicieuse journée.

    Je te fais de gros bisous d'amitié de mon ti rocher.

    6
    Mardi 10 Mars 2020 à 12:44

    Bonjour

    Je te souhaite un très bon mardi 

    Merci de ta visite

    Ce n'est pas facile de ne pas penser...

    Bises

    Allison

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :